Four à pains

La base du four

 

          J'ai commencé les fondations fin avril 2011 en rentrant de mon stage agricole. Les dimensions sont de 1,92m sur 1,44m. J'ai d'abord vérifier que le sol était à peu près lisse et ensuite j'ai creusé 40 cm dans le sol sur une largeur de 30 cm 

C'est un travail difficile et laborieux.


          Pour couler les fondations j'ai installé avec mon père des tiges à béton. Puis nous avons commencé la chape. Les proportions du béton : 1 seau de 12L de ciment pour 4 seaux de 10L de sable/gravillon +eau,pour l'eau j'ai mis a l'œil il faut simplement que le béton sois homogène et qu'il soit gras. Mais il ne faut pas que le béton sois trop liquide car sinon c'est plus difficile à lisser à la fin .


          Le montage des murets peut se faire de plusieurs manières (brique,parpaing,),j'ai personnellement choisi un parpaing de 20x19x50, car c'est la manière la plus simple et la plus rapide; il suffit de faire un mortier c'est à dire : 4 seaux de sable pour 1 de ciment , de l'étaler de manière à faire un petit lit et de poser les parpaings dessus. J'ai monté les parpaings sur 80cm de hauteur et ensuite trois lignes de brique ou 20 cm de hauteur.

 

Pose du coffrage de la dalle et du linteau:

 

          Le coffrage de la dalle se fait tout simplement avec une planche ( ou table ) en bois à adapter en fonction de la largeur entre les parpaings avec 4 piliers pour la soutenir; il faut aussi mettre un film plastic pour que la dalle ne sèche pas trop vite. Pour le linteau il suffit de fixer une planche à l'avant et une 20 centimètre plus loin pour faire le fond.

La dalle porteuse est délimitée par les faces intérieurs des parois et du linteau. La chape est composée de 50kg de ciment pour 100L de sable sur 12cm d'épaisseur. Il faut y mettre une armature en métal. Puis lisser la dalle a l'aide d'une règle en aluminium.


 



 

 La dalle isolante:     

 

          La dalle isolante se fait avec de la vermiculite et du ciment fondu Lafarge. La vermiculite est un produit a base de mica expansé, absolument incombustible. Le ciment fondu Lafarge a été découvert en 1908,c'est un produit issu du mélange de calcaire et de bauxite, il résiste à des grandes chaleurs et à la corrosion. Les proportions pour le la dalle isolante sont 30kg de fondu pour 100L de vermiculite. Il faut installer des planches pour le coffrage qui seront ensuite un joint de dilatation. L'épaisseur de la dalle est de 8cm .

Service gratuit facile et accessible à tous

Créer un site web pro

La partie chaude du Four

Pour la suite j'ai pris pas mal de temps de  réflexion...

Surtout au niveau des matériaux, car contrairement a la base du four, il fallait que maintenant tout ( ou presque) sois isolant de la chaleur et résistant.

J'ai donc opter pour la solution d'acheter des briques réfractaire conçue pour la sole. La sole est la partie où mon pain va cuire.

Ensuite, j'avais déjà vue du coin de l’œil beaucoup de tuile dans le fond de la cours familiale, j'ai donc opter pour faire une voûte en tuileaux.

C'est a dire en petit bout de tuile.  Pour ce faire j'ai tailler les tuiles à 30 cm. Et grâce au livre "Les Fours à pain" de Michel Martin, j'ai pue estimer le nombre de tuile a découper.

J'ai aussi pris le temps de lire le livre 4 ou 5 fois pour être sur de mon coup. J'ai donc former la voûte suivant les indications du livre. Je l'ai fais surbaissé,c'est a dire de ne pas la faire hémisphérique car comme on le voit souvent, c'est la forme qui économise le plus de bois a la chauffe.


J'ai donc découpé le nez des tuiles. J'ai aussi tailler la sole. J'ai fait une forme ovale de 90cm en longueur et 70cm en largeur.

La bouche du four est faite en arc de cercle et en brique. Le produit pour lier les briques est une sorte de mortier a base de loess, chaux et un peu de sable. Il n'y a pas vraiment de dosage précis, ça se fait surtout à l'œil mais il faut qu'il y est plus de terre que de chaux et le sable doit être en quantité minime. La hauteur de la bouche est de 27cm et la largeur 54cm environ. Le loess m'a gentiment été offert par la tuilerie Lanter ainsi que les briques.


 

 

 

 

 

La voûte :


La voûte est la partie la plus délicate mais aussi la plus passionnante de la construction d'un four car,après avoir déterminer sa taille, sa forme, et choisis les matériaux, il faut assembler ceux-ci avec soin pour que la voûte soit belle et solide.

J'ai formé un monticule de sable que j'ai lissé et adapté a la forme que je désirais.

Ensuite, j'ai commencé a disposer les tuiles.

Pour assembler les tuiles j'ai tout simplement utiliser du loess. Le loess est une sorte d'argile utilisée pour faire des tuiles ou des briques. 

La plupart des personnes vous dirons de prendre du bon "ciment réfractaire", qui coûte les yeux de la tête. Mais moi, j'ai cherché plus loin et on m'a conseillé de mettre de la terre "glaise", car enfaîte, les tuile sont faite de terre glaise, ou Loess. Donc on peut utiliser de la glaise... 

Ça m'a permis de faire une grosse économie, et de rester dans l'idée d'être écologique et traditionnelle.